Un nouveau siège social pour SFR

Nous construisons en collaboration avec BATEG le futur siège de SFR, un exceptionnel campus destiné aux 8500 collaborateurs du groupe. SFR souhaite réunir sur un seul site ses équipes réparties jusqu’à présent dans plusieurs lieux de la région parisienne. Conçu par l’agence Viguier Architecte, ces quatre bâtiments de 7 niveaux de superstructure et 2 niveaux d’infrastructure se présentent à la fois en un seul tenant et en expaces distincts, articulés dans un ensemble de jardins favorisant les circulations et les contacts.
C’est une petite ville de 8500 habitants, avec sa brasserie, ses cinq restaurants et ses deux cuisines de production capables de fournir 5700 repas par jour, ses commerces, son service courrier digne d’une poste, sa salle de sport, son infirmerie…
Le projet est remarquable puisqu’il totalisera 197000m² mais ce qui fait sa particularité est le délai très court et indépassable accordé pour la construction de la première tranche.  Le déménagement de 4500 collaborateurs concernés et l’emménagement dans leurs nouveaux bureaux du campus s’est effectué début octobre 2013…alors que le chantier n’a démarré qu’en octobre 2011, soit un délai de vingt-trois mois, intempéries comprises pour construire et équiper totalement les deux bâtiments de la première tranche totalisant près de 106000m² !

Fin décembre 2012, VINCI IMMOBILIER à signé le lancement de la deuxième tranche. Les deux bâtiments, dont les travaux viennent de débuter totalisent 91000m² et bénéficient d’un délai nettement plus confortable de trente-quatre mois.

Une complexité inhabituelle.

Alors que les immeubles de bureaux ont souvent des niveaux répétitifs, l’architecte a imaginé un projet complexe, avec des façades porteuses en voiles percés dont les ouvertures sont décalées de 45cm d’étage en étage, exigeant ainsi une très forte densité de ferraillage. A ceci s’ajoutent de nombreuses loggias toutes différentes, un imposant porte à faux et un spectaculaire bâtiment-pont de cinq étages entièrement métallique. Chaque niveau (qui comporte un plateau d’environ 3000 à 5000m² pour chaque bâtiment) est ainsi différent des autres, nécessitant des réseaux et agencements eux aussi différentes et une synthèse technique complexe.